Réveiller sa créativité et décupler ses résultats !

Pourquoi réveiller sa créativité ?

Parce que c'est elle qui permet à ton projet de passer du dessin au dessein :

Conception et réalisation des luminaires pour Les Jardins Flottants de la Vilaine à Rennes.

Avec elle, tu peux trouver des solutions pour tout résoudre :

Les problèmes techniques

  • Comment trouver les bonnes dimensions ?
  • Comment donner au projet la bonne structure ?
  • Comment dépasser la limite des outils disponibles ?

Les problèmes artistiques

  • Comment définir l’identité du projet ?
  • Comment donner la bonne place au public ?
  • Comment ne pas reproduire ce qui a déjà été fait ?

Les problèmes esthétiques

  • Comment obtenir une couleur adéquate ?
  • Comment utiliser les matériaux de manière cohérente ?
  • Comment obtenir une forme ergonomique ?

Les problèmes budgétaires

  • Comment économiser sur le prix total ?
  • Comment faire en sorte de ne pas sacrifier la qualité ?

Mais notre créativité peut vite se bloquer !

Photo des mains d'une personne en train de mesurer précisément un morceau de bois.

Et cela pour plusieurs raisons :

  • Parce qu’on pense qu’on est pas assez productif.ive…
  • Parce qu’on  pense qu’il faut avoir l’idée du siècle pour devenir remarquable…
  • Parce qu’on pense  qu’il faut être encore plus charismatique pour défendre ses projets…
  • Parce qu’on se dit que les activités en dehors du projet n’ont aucun intérêt…
  • Parce  qu’on croit qu’il faut être toujours « à fond » pour réussir ses projets…
  • Parce qu’on imagine que le succès, la gloire est l’ultime but de ce projet…
  • Parce qu’on se met une pression. On pense qu’on doit être encore plus fort.e mentalement pour y arriver…

Si toi aussi c’est ton cas : Bienvenue au club des perfectionnistes !
(dont je fais partie également 🙂 )

Être parfait.e… Ça fait rêver non ?

Pas un trait qui dépasse, tout est minutieusement réfléchi, pas une seule possibilité d’échec…

Sauf que ça n’existe pas !

La perfection = ennemi #1 de la créativité

C'est normal de vouloir tout faire parfaitement : On nous dit depuis toujours que la vie doit être "carrée" !

« Quel métier veux-tu faire plus tard ? »

Comme si l’on savait déjà alors qu’on n’a rien testé en vrai, avec notre corps et ses émotions.

Répétions de schémas sécurisants (école, études, diplômes…)

Alors qu’on devrait d’abord comprendre qui nous sommes réellement, quelles sont nos passions et nos compétences naturelles.

On crée des liens avec des idées, des projets ou même des personnes, qui ne nous intéressent pas vraiment.

On le sait au fond de nous, mais on continue pourtant d’y croire.

Finalement, on essaye de traiter ce vide avec des solutions rapides sans prendre le temps de travailler sur  le vrai problème.

Tout ce cirque nous emmène peu à peu vers ce qu’on appelle « l’adaptabilité » :

Coupé.e de notre corps, de nos envies et de nos émotions, nous commençons à agir pour correspondre à ce qu’une autre personne (conjoint.e, prof, parent…) attend de nous.

Nous devenons ainsi notre propre démon à combattre ou à améliorer, à « hacker », à « glow upé ».

Le perfectionnisme vient alors pointer le bout de son nez !

Depuis quand avons-nous besoin d’être une « meilleure version de nous-mêmes » pour se sentir bien ?

 

La base serait déjà d’apprendre à nous connaitre tel.le.s que l’on est avant de vouloir modifier quoi que ce soit :

  • Qu’est-ce qu’on aime ?
  • De quoi aimons-nous parler avec les autres ?
  • Quels sont nos hobbies ? (vous savez ces choses « à côté »  de notre « vraie vie »)
  • Quelles musiques aimons-nous écouter ?
  • Quelles sont les expériences qui nous remplissent d’énergie ?
  • Qu’est-ce qu’on n’aime pas ?
  • De quoi n’aime-t-on pas parler avec les autres ?
  • Quelles sont les activités qui nous font chier ?
  • Quels types de musiques ne nous touchent pas ?
  • Quelles sont les expériences qui nous vident de notre énergie ?
Image d'une personne qui en a marre.

Nous ne sommes pas des machines !

Nous avons chacun.e une façon de voir les choses différemment, avec notre point de vue…

Nous avons le droit de faire des erreurs, de nous planter, de prendre un chemin différent…

Nous avons le droit d’exercer plusieurs métiers, de ne pas coller à  un seul type de compétences…

Nous avons chacun.e.s notre vision du bonheur. Il est donc primordial de comprendre ce qui nous anime pour le développer…

Mon histoire…

Portrait de Paul Delprat

Moi, c'est Paul

Après 8 ans d’études en Design (2 licences, 2 masters : Sorbonne, Beaux-Arts et École de Commerce), je me suis rendu compte, une fois sur le terrain avec mes projets, que la vie dans laquelle je m’étais projeté n’était pas tout à fait celle que j’imaginais…

Car à chaque fois que je livrais un projet, je ressentais comme une sorte d’ennui…

J’ai donc décidé de me pencher sérieusement sur mes véritables envies. J’ai ainsi compris que je faisais fausse route.

J’avais, en réalité, bien plus d’objectifs que simplement remplir une case qu’on avait dessinée pour moi pendant mes études ou même pendant les projets que je réalisais !

Répondre à des appels d’offre toute ma vie, c’est tout ? Vraiment ? 😰

Non, merci.

Entrepreneuriat • Musique • Scénographie • Coaching…

Photo d'une enfant habillées en adulte qui est assise dans une chaise sur un bureau dans une ambiance sérieuse.

Alors ? Prêt.e à concrétiser vos idées ?

Commencez dès aujourd’hui à comprendre comment fonctionne votre créativité :

En vous inscrivant, vous recevrez, 1 à 2 fois par semaine, un email contenant mes meilleurs conseils sur les sujets du moment.

Quelques lectures pour aller plus loin :