Pourquoi je ne trouve jamais d’idée ? Les 3 raisons qui expliquent votre manque d’inspiration.

Dans cet article je vais vous expliquer les 3 raisons qui, selon moi, explique le fait que vous vous demandiez « Pourquoi je ne trouve jamais d’idée ». Nous verrons que cela peut s’expliquer très simplement, et qu’il est très facile ensuite de passer à l’action.

Le fait de ne pas avoir d’idée est souvent un problème que l’on ressent.

Que vous soyez artiste, entrepreneur, consultant…

Les idées sont une matière première qu’il faut apprendre à cultiver.

Et c’est bien ça le challenge : apprendre à les cultiver.

L’image du jardin et des plantes et très parlante :

Pourquoi je ne trouve jamais d'idée ? Comment à cultiver vos idées dans le terreau que vous êtes pour elles !

Pour faire pousser un potager par exemple, on ne peut pas s’y prendre à la dernière minute !

  • Il faut se renseigner, apprendre les techniques.
  • Il faut être constant.
  • Laisser le temps faire les choses.
  • Jusqu’à ce que l’on puisse récolter le fruit de notre travail.

Tout simplement !

Il en est de même pour vos idées !

Mais ne soyons pas dupes…

Il existe un lien entre votre manque d’idée et … Votre âge !

C’est le Dr George Land et Beth Jarman qui nous expliquent cela dans une expérience qu’ils ont menée en 1968 avec un test proposé par la NASA pour mesurer le potentiel créatif des ingénieurs et des scientifiques :

  • Sur 1600 élèves de maternelles, 98% ont obtenu le résultat « extrêmement créatif »
  • Cinq ans plus tard, les mêmes enfants (âgés de 10 ans) n’étaient plus que 30% à obtenir le même résultat.
  • Cinq ans plus tard, les mêmes enfants (âgés de 15 ans) n’étaient plus que 12%…

Le même test a été effectué sur 280000 adultes et…

Seuls 2% d’entre eux avaient obtenu le résultat « extrêmement créatif » !

Autrement dit, on apprend à être « non créatif »…

Vous vous rendez compte ?

Petite parenthèse : on peut aussi entendre dans le même genre :

« J’ai beaucoup trop d’idées et je ne sais pas quoi en faire « 

Qui est en réalité, le revers de la même pièce du « je n’ai jamais d’idée ».

Mais nous verrons cela dans un prochain article !

Pourquoi je ne trouve jamais d’idée ? Les 3 raisons à identifier dès aujourd’hui pour passer à l’action !

Raison N°1 : Votre cadre est trop flou

La première raison qui pourrait expliquer votre manque d’inspiration ou que vous n’arrivez à avoir de bonnes idées,

C’est que le cadre dans lequel vous vous voulez avoir des idées n’est pas assez précis.

On pourrait croire que c’est l’inverse qui doit se produire :

Plus le cadre est flou moins j’ai de limite et donc plus j’ai de place pour laisser ma créativité s’exprimer…

En réalité, c’est exactement l’inverse qu’il faut faire !

Car plus le cadre est net, plus vous aurez envie de le dépasser.

Plus on vous donne de contraintes, plus vous avez envie de jouer avec ces mêmes contraintes.

Combien de fois j’ai entendu mes amis architectes me dire « il faut jouer avec les contraintes ».

Eux et elles étaient très à l’aise avec ça !

Même pour le concours d’entrée dans l’école, on leur avait demandé de créer une tour avec des feuilles de papier A4…

Dans le même genre, il existe le test de Jackson.

blank

Ou plus connu sous le nom du test du trombone.

L’objectif : On vous donne un trombone et vous devez imaginer tout ce que vous pouvez en faire !

Le but est très simple : mesurer votre capacité à diverger.

  • La divergence, qui s’oppose à la convergence, nous permet de partir dans tous les sens pour être dans la quantité.
  • Ensuite vient la phase convergente pour être dans la qualité.

Le truc, c’est que les plus doué.e.s d’entre nous peuvent trouver une centaine de propositions.

Mais au fur et à mesure que l’on vieillit, notre capacité à diverger diminue.

Alors de la même manière que ce trombone vous sert de cadre,

Dessinez le vôtre pour ensuite créer à l’intérieur !

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’aide pour dessiner le cadre qui vous correspond.


Raison N°2 : Trop de perfectionnisme

Nous avons vu que la première raison pour laquelle vous vous demandez « Pourquoi je ne trouve jamais d’idée ? » est le fait de ne pas avoir pris le temps de vous poser un cadre précis dans lequel votre créativité pourra être stimulée.

Dans cette deuxième partie, nous allons parler du perfectionnisme.

blank

En effet, le perfectionnisme peut vous amener à vous mette tellement de pression,

Que vous allez vous retrouver dans l’incapacité de générer des idées.

Et ce n’est pas anormal…

Selon Miriam Adderholdt-Elliott dans son étude de 1989 « Perfectionism & Underachievement », voici 5 conséquences négatives du perfectionnisme :

  • La procrastination.
  • La peur de l’échec.
  • La philosophie du « tout ou rien ».
  • La paralysie du perfectionniste (ne pas réussir à avancer).
  • La dépendance au travail.

Dans cette liste, vous vous reconnaissez surement dans l’un de ces symptômes ?

Il va donc falloir travailler sur votre perfectionnisme pour le faire changer de camp :

Lui dire de rejoindre votre partie !

Car c’est un atout énorme pour créer vos projets.

Je me suis rendu compte, qu’à chaque fois que je ne prenais pas en compte mes besoins lié à mon perfectionnisme,

je n’arrivais pas à m’en servir comme ressource…

Et c’était très dommage, car j’avais en réalité largement les capacités de trouver des idées pour avancer dans mon projet.

Je me souviens de mon diplôme de dernière année des beaux-arts,

J’avais réfléchi à tous les détails.

Et j’avais pris beaucoup de plaisir à ça.

Résultat : j’avais obtenu une excellente note !

Loin de moi l’idée de rester dans un schéma de notes avec nos projets,

Mais à l’époque, dans le cadre de mes études, c’était une force que je n’avais pas encore identifiée.

Et que je mets aujourd’hui au service de mes projets.


Raison N°3 : Vous avez une croyance limitante

Nous avons vu que la deuxième raison pour laquelle vous vous demandez « Pourquoi je ne trouve jamais d’idée ? » est le fait d’être trop perfectionniste dans votre manière d’aborder les choses.

Nous allons maintenant parler d’une troisième et dernière raison :

Celle d’avoir une croyance limitante.

J’aimerais vous poser quelques questions :

  • Qui vous a dit que vous étiez une personne sans idée ?
  • Qui vous a dit que vous n’aviez jamais de bonnes idées ?
  • Qui vous a dit que vous aviez besoin d’avoir de bonnes idées pour les réaliser ?
  • Qui vous a dit que vous manquiez de créativité ?

Si la réponse à ces questions se dirige vers vous,

Alors c’est que vous avez pris l’habitude de saboter votre capacité à trouver des idées, votre créativité.

blank

Vous avez pris l’habitude de vous emprisonner dans une image qui ne vous correspond pas !

Celle de croire que vous êtes une personne qui n’a jamais d’idée…

Et c’est bien dommage,

Car rappelez-vous du test plus haut,

Nous APPRENONS au fur et mesure de notre vie à ne pas avoir d’idée…

Ce qui est totalement rassurant, c’est que cet apprentissage est réversible !

Vous pourrez, après avoir fini de lire cet article,

Vous considérer, de base, comme une personne qui a des idées.

De mon côté, je ne me suis jamais considéré comme quelqu’un qui a beaucoup d’idée.

Plus on me force à en trouver, moins j’ai envie d’en trouver.

Par contre, quand mon cadre est bien défini, alors la croyance de me dire que je ne suis pas assez créatif, s’en va aussitôt !

N’hésitez pas à identifier le piège qui vous coince tous les jours dans cette croyance limitante.


Voilà ! Vous avez identifié les 3 raisons qui vous poussent malgré vous à vous demander « Pourquoi je ne trouve jamais d’idée » !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’ici.

Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aller voir mon article pour savoir comment argumenter une idée en 3 étapes.

Vous pouvez également consulter la chaine YouTube pour plus de conseils en vidéo.

Pour vous remercier, vous pouvez dès maintenant continuer l’aventure avec moi en téléchargeant gratuitement votre guide 10 conseils pour sortir du perfectionnisme, rempli d’astuces pour avoir des idées plus facilement  !

10 conseils pour sortir du perfectionnisme

Téléchargez votre guide "10 conseils pour sortir du perfectionnisme"

Et découvrez mes 10 conseils pour sortir rapidement du perfectionnisme et avancer de nouveau dans votre projet !

Comment apprendre à mieux se connaitre en développant sa créativité : mes 3 conseils pour comprendre davantage la personne que vous êtes

blank

Dans cet article, je vais vous donner 3 conseils pour développer votre créativité afin de comprendre comment apprendre à mieux se connaitre. Cet article a pour objectif de vous montrer que personnalité et créativité sont très liés. Ce lien pourra vous aider dans une meilleure élaboration, organisation et conception de vos projets futurs.

Tout d’abord, il faut comprendre que, dans un processus créatif, c’est-à-dire, un processus dans lequel vous allez chercher à générer des idées ou à exprimer une émotion,

Il y a une phase qu’on appelle l’Incubation.

blank

Cette phase d’incubation, a été mise en lumière par le neuroscientifique Graham Wallas en 1926 dans son livre « The Art of Thought » .

Il l’a décrit comme étant un moment dans lequel vous allez faire mûrir vos idées dans un terreau bien particulier : Vous-même.

En décompressant, en prenant une douche, en allant marcher, en étant ailleurs, en décrochant, votre cerveau continue toujours de travailler en tâche de fond.

Et c’est lors de ces instants bien particuliers que les idées vont devenir VOS idées.

J’adore quand cela m’arrive.

Je suis là, à chercher des idées de contenus, des idées pour ma production musicale…

Et à certains moments de la journée, alors que je n’y pensais même plus, des liens se créent entre mes intentions de départ et surgissent spontanément dans ma tête.

On appelle cela l’Illumination.

Mais revenons en au sujet principal de cet article : VOUS !

Mais vous, qui êtes-vous ? Le savez-vous ?

Nous allons maintenant tenter de prendre conscience de ce « terreau fertile » dans lequel vous pourrez planter toutes vos idées pour les rendre enfin votre !

Comment apprendre à mieux se connaitre grâce à votre créativité : Les 3 directions à emprunter pour se recentrer

DIRECTION N°1 : Comment définiriez-vous votre culture ?

Un élément absolument essentiel à identifier pour comprendre la personne que vous êtes et de mettre les mots sur votre culture.

  • D’où venez-vous ?
  • Quelle est l’histoire de votre famille ?
  • Quels sont vos rituels même inconscients ?
  • Avez-vous une spiritualité ?
  • Quelle est votre vision du monde ?
  • Quelle sont les grandes étapes qui ont marqué de votre vie ?

Toutes ces questions peuvent paraitre assez basiques.

Elles sont en réalité la première couche de ce qui vous constitue.

Comment apprendre à mieux se connaitre grâce à la découverte de votre culture.

Il est donc important de répondre à ces questions, car ce sont ces mêmes questions qui vous guideront sans arrêt, armé de votre créativité, vers des choix inédits.

Car oui, dans notre cerveau, nous avons des chemins neuronaux bien solidement en place dû à notre culture.

Et une fois que vous avez pris conscience qu’ils existaient, vous pouvez vous libérer de ceux-ci.

Pourquoi m’en libérer me demanderez-vous ?

Eh bien parce que si l’on souhaite comprendre, voir dépasser, ses limites pour avancer dans nos projets, il n’y a rien de pire que nos idées préconçues…

« Ça, c’est possible, ça non », finalement, qu’est-ce qu’on en sait si on n’a jamais testé ?

On en est persuadé parce qu’on l’a toujours pensé…

Et si c’était faux … ?

Je me rappelle avoir souvent eu le sentiment que je ne pouvais pas réaliser tel ou tel projet.

Notamment celui pour la conception du luminaire pour les Jardins Flottants.

Que cela semblait complètement impossible.

C’était mon bagage culturel qui parlait.

En réalité, en allant vers les personnes compétentes et en faisant l’effort d’expliquer les choses le plus précisément possible, nous avons pu trouver ensemble un terrain du possible.

Le projet s’est donc réalisé, non sans erreurs, mais en continuant malgré tout à pousser le projet jusqu’à son accomplissement.


DIRECTION N°2 : Quels sont vos centres d’intérêts personnels ?

La deuxième direction pour apprendre à mieux se connaitre en développant sa créativité, c’est d’identifier vos centres intérêts personnels.

Quand je parle de centres d’intérêts, je vous parle de passions, de loisirs, de choses que vous aimez faire.

Si vous ne savez pas ce que vous aimez, dites-le-moi en commentaire et je vous aiderai à savoir comment identifier cela.

Cette liste peut donc se traduire par :

  • Quelles sont vos passions ?
  • Quels sont vos films préférés ?
  • Quels sont les moments dans votre vie ou vous prenez le plus de plaisir ?
  • Quels sont vos plats préférés ?
  • Quels sont vos livres préférés ?
  • Quelles sont vos séries préférées ?
  • Votre couleur préférée ?

Bref, vous avez compris l’idée !

blank

C’est très important de répondre à ces questions pour comprendre davantage la personne que vous êtes.

J’ai mis très longtemps à comprendre l’intérêt de ces questionnements.

Pour moi ce n’était que du détail, des choses accessoires sans importance.

En réalité, c’était ma blessure du rejet qui parlait.

Car en faisant ça, j’oubliais littéralement de faire passer la personne que j’étais comme le sujet principal du projet.

Car derrière chaque projet, il y a un.e humain.e.

Et en en m’éloignant de ces questionnements, je m’éloignais de mon humanité.

J’essayais de me rapprocher le plus possible de la personne qu’on attendait que je sois.

Je m’effaçais ainsi peu à peu dans une image qui ne me correspondait pas.

Et là, c’était la catastrophe :

  • Épuisement, car tendance à la performance.
  • Mini burn-out.
  • Sensation intérieure de vide.
  • Sentiment d’être inutile, incompris…

Et le jour où j’ai compris que j’avais le droit de ne pas être une machine,

Un truc sans âme qui devait obéir sans faire d’erreur,

Alors je me suis posé ces questions.

J’y ai répondu et j’ai appris de cette manière à mieux me connaitre.

C’est ce qui m’a permis ensuite de prendre les bonnes décisions.

Car j’étais à l’écoute de mes besoins, de ma personnalité.

Je ne faisais plus semblant, et ça a tout changé !

Alors ne fais pas la même erreur que moi :

Donne une réponse sincère à toutes ces questions, sans chercher à correspondre à une attente qu’on a de toi

Et utilise ces réponses pour t’ouvrir sur de nouvelles expériences !


DIRECTION N°3 : Quels sont vos dons naturels ?

Nous avons vu avec la direction n°2 comment apprendre à mieux se connaitre en identifiant nos centres d’intérêts personnels.

Dans cette partie, on s’attaque au plus dur, et au plus long à percevoir, à récupérer.

En effet, identifier les dons naturels que l’on a ne sera possible qu’en utilisant les yeux des autres.

Votre objectif ici, est donc de comprendre comment le monde vous perçoit.

Car oui, nous avons une image différente entre ce que nous percevons de nous, et ce que le monde perçoit de nous.

Vous allez donc prendre un papier et stylo pour écrire les réponses à ces questions que vous poserez aux personnes de votre entourage :

  • Si tu devais me décrire en un mot, ce serait quoi ?
  • Si tu devais décrire ma plus belle qualité ?
  • Si tu devais décrire mon plus gros défaut ?
  • Si tu ne me connaissais pas et qu’on se croisait dans la rue, qu’est-ce que tu penserais de moi ?
  • Recueillir les mots qu’on utilise pour parler de vous, même ceux qui vous blessent
blank

La plus grande difficulté ici, c’est d’obtenir des réponses sincères malgré l’amour que ces personnes vous portent.

Aussi, certaines insultes sont parfois (je dis bien parfois) intéressantes à prendre en compte pour comprendre qui vous êtes naturellement.

Par exemple, on m’appelait toujours Mr.Parfait.

On m’associait très souvent à cette image du gars qui est vraiment trop propre sur lui.

À l’époque ça me blessait, car je n’acceptais pas cette image de moi.

Mais avec le temps, j’ai compris que c’était vrai : j’adore être très propre sur moi.

Tee-shirt dans le pantalon, barbe bien taillée, chaussures propres…

Et en comprenant cela, j’ai réussi à identifier et reconnaitre une partie de moi :

J’aime que le choses soient bien organisées.

C’est un pouvoir que je peux maintenant mettre au profil de mon travail pour être plus efficace : Le top !


Voilà ! Vous savez à présent comment apprendre à mieux se connaitre grâce aux 3 directions simples à emprunter !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’ici.

Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aller voir mon article pour savoir comment argumenter une idée en 3 étapes.

Vous pouvez également consulter la chaine YouTube pour plus de conseils en vidéo.

Pour vous remercier, vous pouvez dès maintenant continuer l’aventure avec moi en téléchargeant gratuitement votre guide 10 conseils pour sortir du perfectionnisme, rempli d’astuces pour avoir des idées plus facilement  !

10 conseils pour sortir du perfectionnisme

Téléchargez votre guide "10 conseils pour sortir du perfectionnisme"

Et découvrez mes 10 conseils pour sortir rapidement du perfectionnisme et avancer de nouveau dans votre projet !

Comment développer sa créativité artistique ? Les 3 étapes indispensables pour s’épanouir dans une activité créative.

blank

Dans cet article, je vais t’expliquer les 3 étapes clés qui sont, selon moi, indispensables pour savoir comment développer sa créativité artistique, même si tu n’es pas un artiste, ou quelqu’un avec une grande imagination.

D’abord, il faut savoir que deux types de créativité sont à distinguer :

  • La créativité d’idée qui répond à une demande extérieure de soi et à pour objectif de résoudre un problème. On utilise donc cette créativité pour tenter de trouver des idées afin de répondre le mieux possible à une demande.
  • La créativité artistique qui correspond au fait de vouloir exprimer une intention personnelle. On est cette fois dans une relation plus intime et plus tournée vers soi.

Ces deux distinctions proviennent des travaux de Guy Aznar, chercheur indépendant français, spécialisé en prospective sociale et en créativité.

blank

Au passage, j’ai trouvé ces informations dans le super livre de Jules Zimmermann : (Dans) La Baignoire D’Archimède, que je vous recommande vivement !

Maintenant que l’on a vu les 2 types de créativité, concentrons-nous sur la manière de comprendre comment développer sa créativité artistique, et non d’idées.

On l’a vu, ce type de créativité répond davantage à un besoin d’expression.

Que ce soit au travers de la musique, de la peinture, de la danse, bref, peu importe le support de création : l’idée et de s’exprimer !

Le problème, c’est de savoir sur quoi ? Et comment ?

J’ai souvent entendu des ami.e.s autour de moi se lancer dans une activité d’expression.

Mais au bout de quelque temps, l’envie n’était plus là…

Ils.elles étaient comme décourager et n’avait plus envie de continuer à développer leur créativité artistique.

Pire encore, ils.elles culpabilisaient de s’être engagé.e et de ne finalement plus avoir l’envie de faire quoi que ce soit.

Ils.elles se sentaient nul.le.s…

Et ce n’était pas le but à l’origine !

Je vais maintenant vous donner les 3 étapes clés indispensables selon moi pour réussir à développer sa créativité artistique et, surtout, à continuer de le faire malgré le temps qui passe !

Comment développer sa créativité artistique : le guide en 3 étapes

ÉTAPE 1 : La visualisation

Je vais vous demander ici, de vous imaginer en train de réaliser quelque chose.

De réaliser quelque chose de grand, de magnifique, qui vous fait vibrer, qui vous embarque presque dans une utopie.

Je vous demande de vous visualiser en train d’être un artiste hors du commun :

  • Vous remplissez un stade de France, car vous êtes une rock-star incroyable…
  • Vous rappez devant des milliers de personnes lors de votre venue dans un festival que vous aimez…
  • Vous êtes en train d’exposer vos dessins, vos photos, vos toiles dans un célèbre musée ou une célèbre galerie internationale…
  • Vous êtes en train de diriger une équipe de tournage sur le plateau d’un futur succès cinématographique…
  • Vous êtes en train de chanter et de danser dans une salle de spectacle qui vous applaudit sans pouvoir s’arrêter…
Comment développer sa créativité artistique ? La visualisation est la première étape !

À vous d’imaginer ce qui vous fait le plus vibrer !

Et je parle bien ici de vibration : vous devez sentir dans votre cœur que ça vous parle, que ça résonne en vous !

Pour moi par exemple, je m’imagine en train de faire danser tout un public lors d’un festival de musique électronique.

Est-ce que ça arrivera un jour ? On s’en moque.

Ce qui compte, c’est d’aimer la façon dont on se voit en train d’exprimer ce qu’on aime.

En faisant cela, je n’ai pas attendu une seule seconde avant d’acheter mon premier contrôleur et logiciel, afin de passer à l’action et de commencer à créer des sons.

2 ans plus tard : j’y suis toujours, avec le même coeur qui palpite.

Votre cœur est d’ailleurs un guide incroyable pour guider votre travail.

Mais nous en parlerons dans un prochain article !


ÉTAPE 2 : Expérimentez !

Nous avons vu dans l’étape précédente comment développer sa créativité artistique grâce à la visualisation.

Maintenant que vous vous êtes visualisé en train d’être ce qui vous fait plaisir, nous allons passer à l’action : il est temps d’aller expérimenter !

Généralement, c’est dans cette étape-là que l’on aime aller acheter du matos.

Là encore il est extrêmement important de prendre du plaisir dans le matériel que vous allez choisir !

blank

Si vous voyez par exemple, un type d’instrument qui vous plait, sans savoir vraiment pourquoi, mais que vous aimez sa forme, sa couleur, alors prenez le, c’est le bon !

On a souvent tendance à faire appel dans ce cas à notre partie rationnelle :

  • On se focus sur l’aspect technique pour choisir…
  • On prend un objet parce qu’il est plus cher pour avoir de la qualité…
  • On choisit celui-là plutôt que celui-ci parce qu’un ami nous a dit que c’était mieux…

Le problème quand on commence à faire ça, c’est qu’on se déconnecte peu à peu de nous-même.

Je vais vous donner un exemple :

Quand j’ai dû choisir du matériel pour commencer à faire de la musique, j’ai tout de suite voulu avoir le truc hyper à la pointe.

Effectivement, c’était un objet qui envoyait du lourd : Des tonnes de fonctionnalités et plein de possibilités.

Problème : il était moche.

Ce que je veux dire quand je le trouvais moche, c’est qu’il ne me faisait pas plaisir à regarder.

Certes l’idée d’avoir le matériel dernier cri me faisait fantasmer.

Mais la réalité, c’est que je ne me voyais pas utiliser ce truc avec plaisir, car il ne me faisait pas vibrer.

Alors j’ai pris un modèle « inférieur » beaucoup plus beau, mais moins performant.

Résultat : je m’en sers encore beaucoup aujourd’hui et j’adore m’en servir !

L’aspect technique est passé au second plan.

Et dans cette deuxième étape, que j’appelle l’expérimentation, je vous conseille de prendre quelque chose avec lequel vous avez envie de jouer !

Car c’est de cette manière que vous allez avoir envie de l’utiliser tous les jours.


ÉTAPE 3 : Prendre des cours

Nous avons vu dans l’étape précédente comment développer sa créativité artistique grâce à l’expérimentation.

Ici, nous allons parler d’une étape extrêmement important : le fait de prendre des cours avec un. professionnel.le.

Il ne s’agit pas ici de devenir professionnel.le de votre moyen d’expression.

Il s’agit juste de comprendre si ce que vous avez expérimenté se trouve sur le bon chemin.

Car oui, à un moment donné, nous allons devoir revenir dans le rationnel.

Autant pour les deux précédentes étapes, je vous demandais de ne pas trop faire attention à la technique, aux prix, aux méthodes…

Autant ici, si vous voulez conserver l’envie de créer, il va falloir, à un moment donner, améliorer.

Car nous sommes bien d’accord que nous voulons un minimum de résultat.

Pour pouvoir, par exemple, partager notre travail avec notre famille pour qu’elle soit fière de nous.

Pour passer facilement cette étape de l’expérimentation, je vous recommande simplement de prendre des cours avec un.e professionnel.le.

Car c’est le seul moyen pour vous de progresser sereinement, de sauter des étapes, et cela, sans risque d’être déçu.e de soi-même.

Car il est bien là le danger : Se décevoir soi-même par rapport à ce qu’on s’était imaginé.

Pour atteindre le niveau que vous souhaitez : il va falloir du travail et de la persévérance.

Et rien de tel que d’être accompagné.e pour réaliser cela.

blank

Prendre des cours n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui : YouTube, bouche-à-oreille, recherche Google…

De cette manière :

  • Vous diminuez voir annulez les risques de déception et donc d’abandon.
  • Vous n’avez pas gaspillé votre argent.
  • Vous allez plus vite, vous voyez les progrès et rentrez dans un cercle vertueux qui vous pousse naturellement à l’étape supérieure.
  • Cela demande beaucoup moins d’efforts car vous savez où vous allez et c’est très rassurant.

De mon côté, j’ai un jour voulu jouer de la musique lors d’un anniversaire chez une amie.

Je m’étais lancé ce défi, en flippant, mais en ayant l’envie.

Je me suis très vite rendu compte que techniquement, malgré mes expérimentations, je n’allais pas pouvoir suivre.

Alors j’ai contacté un musicien professionnel, pour m’aider dans ma démarche créative.

Et en 3 cours, j’avais fait le tour de ce qu’il me manquait.

Et j’ai pu présenter mon travail devant un public pour la première fois, sans trop stressé, car j’avais une technique suffisamment travaillée.

Voilà ! Vous avez appris en 3 étapes la meilleure façon de comprendre comment développer sa créativité artistique sur le long terme !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’ici.

Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aller voir mon article pour savoir comment argumenter une idée en 3 étapes.

Vous pouvez également consulter la chaine YouTube.

Pour vous remercier, vous pouvez dès maintenant continuer l’aventure avec moi en téléchargeant gratuitement votre guide 10 conseils pour sortir du perfectionnisme, rempli d’astuces pour avoir des idées plus facilement  !

10 conseils pour sortir du perfectionnisme

Téléchargez votre guide "10 conseils pour sortir du perfectionnisme"

Et découvrez mes 10 conseils pour sortir rapidement du perfectionnisme et avancer de nouveau dans votre projet !