Comment développer sa créativité artistique ? Les 3 étapes indispensables pour s’épanouir dans une activité créative.

Dans cet article, je vais t’expliquer les 3 étapes clés qui sont, selon moi, indispensables pour savoir comment développer sa créativité artistique, même si tu n’es pas un artiste, ou quelqu’un avec une grande imagination.

D’abord, il faut savoir que deux types de créativité sont à distinguer :

  • La créativité d’idée qui répond à une demande extérieure de soi et à pour objectif de résoudre un problème. On utilise donc cette créativité pour tenter de trouver des idées afin de répondre le mieux possible à une demande.
  • La créativité artistique qui correspond au fait de vouloir exprimer une intention personnelle. On est cette fois dans une relation plus intime et plus tournée vers soi.

Ces deux distinctions proviennent des travaux de Guy Aznar, chercheur indépendant français, spécialisé en prospective sociale et en créativité.

Au passage, j’ai trouvé ces informations dans le super livre de Jules Zimmermann : (Dans) La Baignoire D’Archimède, que je vous recommande vivement !

Maintenant que l’on a vu les 2 types de créativité, concentrons-nous sur la manière de comprendre comment développer sa créativité artistique, et non d’idées.

On l’a vu, ce type de créativité répond davantage à un besoin d’expression.

Que ce soit au travers de la musique, de la peinture, de la danse, bref, peu importe le support de création : l’idée et de s’exprimer !

Le problème, c’est de savoir sur quoi ? Et comment ?

J’ai souvent entendu des ami.e.s autour de moi se lancer dans une activité d’expression.

Mais au bout de quelque temps, l’envie n’était plus là…

Ils.elles étaient comme décourager et n’avait plus envie de continuer à développer leur créativité artistique.

Pire encore, ils.elles culpabilisaient de s’être engagé.e et de ne finalement plus avoir l’envie de faire quoi que ce soit.

Ils.elles se sentaient nul.le.s…

Et ce n’était pas le but à l’origine !

Je vais maintenant vous donner les 3 étapes clés indispensables selon moi pour réussir à développer sa créativité artistique et, surtout, à continuer de le faire malgré le temps qui passe !

Comment développer sa créativité artistique : le guide en 3 étapes

ÉTAPE 1 : La visualisation

Je vais vous demander ici, de vous imaginer en train de réaliser quelque chose.

De réaliser quelque chose de grand, de magnifique, qui vous fait vibrer, qui vous embarque presque dans une utopie.

Je vous demande de vous visualiser en train d’être un artiste hors du commun :

  • Vous remplissez un stade de France, car vous êtes une rock-star incroyable…
  • Vous rappez devant des milliers de personnes lors de votre venue dans un festival que vous aimez…
  • Vous êtes en train d’exposer vos dessins, vos photos, vos toiles dans un célèbre musée ou une célèbre galerie internationale…
  • Vous êtes en train de diriger une équipe de tournage sur le plateau d’un futur succès cinématographique…
  • Vous êtes en train de chanter et de danser dans une salle de spectacle qui vous applaudit sans pouvoir s’arrêter…
Comment développer sa créativité artistique ? La visualisation est la première étape !

À vous d’imaginer ce qui vous fait le plus vibrer !

Et je parle bien ici de vibration : vous devez sentir dans votre cœur que ça vous parle, que ça résonne en vous !

Pour moi par exemple, je m’imagine en train de faire danser tout un public lors d’un festival de musique électronique.

Est-ce que ça arrivera un jour ? On s’en moque.

Ce qui compte, c’est d’aimer la façon dont on se voit en train d’exprimer ce qu’on aime.

En faisant cela, je n’ai pas attendu une seule seconde avant d’acheter mon premier contrôleur et logiciel, afin de passer à l’action et de commencer à créer des sons.

2 ans plus tard : j’y suis toujours, avec le même coeur qui palpite.

Votre cœur est d’ailleurs un guide incroyable pour guider votre travail.

Mais nous en parlerons dans un prochain article !


ÉTAPE 2 : Expérimentez !

Nous avons vu dans l’étape précédente comment développer sa créativité artistique grâce à la visualisation.

Maintenant que vous vous êtes visualisé en train d’être ce qui vous fait plaisir, nous allons passer à l’action : il est temps d’aller expérimenter !

Généralement, c’est dans cette étape-là que l’on aime aller acheter du matos.

Là encore il est extrêmement important de prendre du plaisir dans le matériel que vous allez choisir !

blank

Si vous voyez par exemple, un type d’instrument qui vous plait, sans savoir vraiment pourquoi, mais que vous aimez sa forme, sa couleur, alors prenez le, c’est le bon !

On a souvent tendance à faire appel dans ce cas à notre partie rationnelle :

  • On se focus sur l’aspect technique pour choisir…
  • On prend un objet parce qu’il est plus cher pour avoir de la qualité…
  • On choisit celui-là plutôt que celui-ci parce qu’un ami nous a dit que c’était mieux…

Le problème quand on commence à faire ça, c’est qu’on se déconnecte peu à peu de nous-même.

Je vais vous donner un exemple :

Quand j’ai dû choisir du matériel pour commencer à faire de la musique, j’ai tout de suite voulu avoir le truc hyper à la pointe.

Effectivement, c’était un objet qui envoyait du lourd : Des tonnes de fonctionnalités et plein de possibilités.

Problème : il était moche.

Ce que je veux dire quand je le trouvais moche, c’est qu’il ne me faisait pas plaisir à regarder.

Certes l’idée d’avoir le matériel dernier cri me faisait fantasmer.

Mais la réalité, c’est que je ne me voyais pas utiliser ce truc avec plaisir, car il ne me faisait pas vibrer.

Alors j’ai pris un modèle « inférieur » beaucoup plus beau, mais moins performant.

Résultat : je m’en sers encore beaucoup aujourd’hui et j’adore m’en servir !

L’aspect technique est passé au second plan.

Et dans cette deuxième étape, que j’appelle l’expérimentation, je vous conseille de prendre quelque chose avec lequel vous avez envie de jouer !

Car c’est de cette manière que vous allez avoir envie de l’utiliser tous les jours.


ÉTAPE 3 : Prendre des cours

Nous avons vu dans l’étape précédente comment développer sa créativité artistique grâce à l’expérimentation.

Ici, nous allons parler d’une étape extrêmement important : le fait de prendre des cours avec un. professionnel.le.

Il ne s’agit pas ici de devenir professionnel.le de votre moyen d’expression.

Il s’agit juste de comprendre si ce que vous avez expérimenté se trouve sur le bon chemin.

Car oui, à un moment donné, nous allons devoir revenir dans le rationnel.

Autant pour les deux précédentes étapes, je vous demandais de ne pas trop faire attention à la technique, aux prix, aux méthodes…

Autant ici, si vous voulez conserver l’envie de créer, il va falloir, à un moment donner, améliorer.

Car nous sommes bien d’accord que nous voulons un minimum de résultat.

Pour pouvoir, par exemple, partager notre travail avec notre famille pour qu’elle soit fière de nous.

Pour passer facilement cette étape de l’expérimentation, je vous recommande simplement de prendre des cours avec un.e professionnel.le.

Car c’est le seul moyen pour vous de progresser sereinement, de sauter des étapes, et cela, sans risque d’être déçu.e de soi-même.

Car il est bien là le danger : Se décevoir soi-même par rapport à ce qu’on s’était imaginé.

Pour atteindre le niveau que vous souhaitez : il va falloir du travail et de la persévérance.

Et rien de tel que d’être accompagné.e pour réaliser cela.

blank

Prendre des cours n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui : YouTube, bouche-à-oreille, recherche Google…

De cette manière :

  • Vous diminuez voir annulez les risques de déception et donc d’abandon.
  • Vous n’avez pas gaspillé votre argent.
  • Vous allez plus vite, vous voyez les progrès et rentrez dans un cercle vertueux qui vous pousse naturellement à l’étape supérieure.
  • Cela demande beaucoup moins d’efforts car vous savez où vous allez et c’est très rassurant.

De mon côté, j’ai un jour voulu jouer de la musique lors d’un anniversaire chez une amie.

Je m’étais lancé ce défi, en flippant, mais en ayant l’envie.

Je me suis très vite rendu compte que techniquement, malgré mes expérimentations, je n’allais pas pouvoir suivre.

Alors j’ai contacté un musicien professionnel, pour m’aider dans ma démarche créative.

Et en 3 cours, j’avais fait le tour de ce qu’il me manquait.

Et j’ai pu présenter mon travail devant un public pour la première fois, sans trop stressé, car j’avais une technique suffisamment travaillée.

Voilà ! Vous avez appris en 3 étapes la meilleure façon de comprendre comment développer sa créativité artistique sur le long terme !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’ici.

Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aller voir mon article pour savoir comment argumenter une idée en 3 étapes.

Vous pouvez également consulter la chaine YouTube.

Pour vous remercier, vous pouvez dès maintenant continuer l’aventure avec moi en téléchargeant gratuitement votre guide 10 conseils pour sortir du perfectionnisme, rempli d’astuces pour avoir des idées plus facilement  !

10 conseils pour sortir du perfectionnisme

Téléchargez votre guide "10 conseils pour sortir du perfectionnisme"

Et découvrez mes 10 conseils pour sortir rapidement du perfectionnisme et avancer de nouveau dans votre projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.