Comment vaincre le syndrome de la page blanche : 3 solutions à appliquer dès aujourd’hui pour sortir de cette impasse.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment vaincre le syndrome de la page blanche, aussi appelée « panne d’inspiration », afin de vous donner 3 solutions concrètes à appliquer immédiatement pour reprendre la production de vos intentions.

Le syndrome de la page blanche se définit « comme l’impossibilité de commencer ou de continuer une œuvre ».

Que vous soyez auteur.e, créateur.trice de contenus, ou bien musicien.ne, avec ce syndrome, vous vous retrouvez ainsi dans l’impossibilité de produire.

Et c’est bien dommage, car le projet que vous voulez entreprendre vaut le cout !

Pourquoi ? Parce que vous avez déjà le mérite de vouloir le réaliser, et c’est génial !

Bravo donc pour cette initiative et continuons maintenant vers l’aspect plus technique du problème :

La panne d’inspiration est généralement liée à deux choses :

Ces deux phases ont un point en commun : Elles n’ont pas de fin.

Autrement dit, que vous vous identifiez dans un cas ou dans l’autre, c’est vous qui allez devoir mettre un terme à cette phase.

Si vous lisez cet article, ce que cette volonté est déjà acquise, alors go !

Voici maintenant les 3 solutions que je vous propose pour savoir comment vaincre le syndrome de la page blanche.

SOLUTION N°1 : Abandonnez l’idée d’un résultat

Lorsqu’on commence à réaliser quelque chose, on pense souvent qu’il nous faut un modèle.

Et c’est effectivement nécessaire !

Sinon on prend le risque d’être déçu.e et de faire quelque chose qui ne ressemblera pas à grand-chose…

Ah ! « qui ne ressemblera pas à grand-chose », développons un peu plus cette notion :

Considérons que vous avez un objectif clair, et que vous allez à côté de votre intention première et que vous pensez que cela ne ressemblera à rien, c’est-à-dire que ce sera :

  • Moche.
  • Sans intérêt.
  • Pauvre.
  • Inutile.
  • La honte par rapport aux autres.

Maintenant je vous pose la question :

Depuis quand avons-nous besoin que nos productions soient belles ou utiles pour qu’elles aient le mérite d’exister ?

Comment vaincre le syndrome de la page blanche ? Commencez par abandonner l'idée d'un résultat précis !

Bien souvent, lorsqu’on commence à ne plus savoir par où aller c’est parce qu’on se met trop de pression par rapport à un résultat ou à un modèle anticipés.

Soyons très clair.es :

  • Vous avez le droit de faire quelque chose de moins bien.
  • Vous avez le droit de faire quelque chose juste « histoire de » faire quelque chose.
  • Vous avez le droit de faire quelque chose qui ne plait qu’à vous.
  • Vous avez le droit de ne pas avoir envie de travailler aujourd’hui.

De mon côté, lorsque je crée de la musique, à chaque fois, c’est pareil :

  • Je me mets devant mon ordinateur.
  • Je lance la session.
  • J’écoute.
  • Et je fonce vers un truc que je ne connais pas.
  • Mais comme je n’avais pas de modèle fixe au début, je n’ai pas de pression.

Si à la fin, ma production ne me plait pas, j’ai deux solutions :

  • Je ferme et ne sauvegarde pas.
  • J’enregistre, je teste, et je note ce qui ne me plait pas pour reprendre demain.

Et dès le lendemain, je vois déjà les résultats du fait de ne pas avoir pris de modèle trop imposant.

blank

J’ai tendance à me comparer aux productions des autres, qui sont bien plus travaillées que les miennes, bien mieux finies…

Mais rappelez-vous une chose, comme le dit la chanson : Chacun.e sa route, chacun.e son chemin.

Maintenant que vous avez cette chanson dans la tête,

Prenez un modèle qui vous donne envie, pas un modèle qui vous met la pression.

Et si ce que vous avez fait ne ressemble vraiment à rien, alors recommencerez demain, tout simplement.


SOLUTION N°2 : Définir un plan

Nous avons vu dans la solution précédente comment vaincre le syndrome de la page blanche en abandonnant l’idée d’un modèle beaucoup trop audacieux.

Pour cette solution n°2, je vais vous parler du plan.

Il faut qu’on se mette d’accord sur une chose :

On ne part JAMAIS d’une feuille blanche pour réaliser quoi que ce soit !

On part toujours :

  • D’une idée.
  • D’un questionnement.
  • D’une remarque.
  • D’une observation.
  • D’une réflexion.

Bref ! Même si c’est ce que l’on voit dans les films constamment avec l’idée qui jaillit d’un coup,

Il n’en est rien.

blank

Au contraire, pour trouver l’inspiration, vous devez toujours partir avec un point de départ clair.

Pour écrire ces articles, par exemple, je ne pars JAMAIS d’une feuille blanche.

Enfin, si quand j’ouvre le logiciel la page est blanche.

Mais à côté de moi, j’ai mes notes où sont écrites les idées que j’ai eues et des plans de lectures que j’ai construits.

Si je n’avais pas ça, je ne saurais pas où aller et je penserais à tort que je n’ai pas d’inspiration

Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis remis en question, où j’ai remis mes compétences en question…

Alors qu’il y avait juste un problème de méthode, d’organisation et de préparation !

Donc, posez-vous cette question ;

Est-ce que vous savez ou vous allez ?

  • Si vous savez alors foncez ! Faites des erreurs et abandonner de premier plan pour un nouveau.
  • Si vous ne savez pas, alors, posez-vous et faites le point.

SOLUTION N°3 : Lâcher-prise avec vos idées !

Nous avons vu dans la solution précédente comment vaincre le syndrome de la page blanche en établissant à l’avance le plan de votre projet.

Nous allons maintenant voir une solution plus en lien avec, rappelez-vous dans l’introduction, le fait d’être dans une phase d’incubation.

(Je parle ici de la phase d’incubation, n’hésitez pas à aller voir la vidéo)

Lorsque vous avez terminé de travailler sur votre dernier projet,

Il y a des étapes à respecter pour en commencer de nouveaux.

Généralement, lorsque l’on se retrouve devant une nouvelle feuille, devant un nouveau projet, on ne sait plus par où commencer, car on est encore focus sur l’ancien projet.

Dans ce cas-là on peut parler du syndrome du troisième album :

  • Vous êtes musicien et vous avez une idée, vous expérimentez des choses et aboutissez à votre premier album : C’est fait !
  • Vient ensuite le temps du deuxième album. Là, vous reprenez tous les projets que vous aviez mis en stand bye et vous les exploitez. Le deuxième album est là.
  • Vient enfin le temps du troisième album, et là, c’est le drame, car vous devez vous renouveler de bout en bout…

Vous devez maintenant commencer un nouveau cycle de processus de création.

Vous devez maintenant aller chercher de nouvelles sources d’inspirations.

Pour cela rien de plus simple :

  • Regardez autour de vous et dites oui à tout ce qui vous fait envie.
  • Regardez en vous et dites oui à tout ce qui vous vient à l’esprit.

Dans ma musique, il y a toujours une phase où, lorsque je finis une production, je me demande quelle sera la suivante.

blank

Il me suffit alors d’aller explorer les innombrables configurations d’instruments virtuels pour faire le tri entre ceux que j’aime et ceux que je n’aime pas.

Une fois que j’ai trouvé toutes les configurations qui me font envie, je n’ai plus qu’à les assembler.

Et là, la magie opère et je ne vois plus le temps passer.

Le syndrome de la page blanche n’a pas eu le temps d’apparaitre.

Alors pensez-y à chaque fois que vous ne savez pas quoi réaliser :

Laisser le temps à votre esprit de se nourrir de nouvelles choses pour en créer de nouvelles.

Vous devez donc alterner des phases de création et des phases d’inspirations.

Mais nous verrons cela dans un prochain article.


Voilà ! Vous savez à présent comment vaincre le syndrome de la page blanche avec 3 solutions à appliquer des aujourd’hui dans votre quotidien !

Merci d’avoir lu cet article jusqu’ici.

Si ce contenu vous a intéressé, n’hésitez pas à aller voir mon article pour savoir comment argumenter une idée en 3 étapes.

Vous pouvez également consulter la chaine YouTube pour plus de conseils en vidéo.

Pour vous remercier, vous pouvez dès maintenant continuer l’aventure avec moi en téléchargeant gratuitement votre guide 10 conseils pour sortir du perfectionnisme, rempli d’astuces pour avoir des idées plus facilement  !

10 conseils pour sortir du perfectionnisme

Téléchargez votre guide "10 conseils pour sortir du perfectionnisme"

Et découvrez mes 10 conseils pour sortir rapidement du perfectionnisme et avancer de nouveau dans votre projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.